Légende des Alpes suisses

le Gstaad Palace

sublime sa saison d’hiver

L’hiver a étendu son délicat manteau blanc sur les Alpes suisses et la neige précoce signe déjà de belles promesses à l’approche des fêtes. Détachant sa longue silhouette sur les hauteurs de la colline surplombant Gstaad, le mythique Palace se prépare, après la fermeture en fin d’été, à accueillir ses hôtes. S’apprêtant à surprendre ses habitués - à séduire et enchanter -,  le Gstaad Palace cisèle les derniers détails d’une nouvelle saison mémorable… Regards.

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Un des derniers palaces en main familiale, l’établissement star de la planète montagne, le Gstaad Palace conjugue le luxe extrême dans la plus grande simplicité et discrétion. Ici, indissociables, glamour et esprit des Alpes se côtoient, tradition et progrès restant à la hauteur de cette préoccupation constante de préserver et innover. C’est la famille Scherz qui, depuis trois générations se voue à cette brillante destinée faisant du Palace un rendez-vous hors du commun. Où le sens du service, érigé à un niveau incomparable, est sans ostentation avec l’unique  plaisir de faire… plaisir ! Si  les clients se comptent parmi les personnalités les plus en vues et les grands de ce monde, désormais, la nouvelle génération assure relève et continuité!

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Une page est tournée

A lui seul il cumule 49 années de maison. Il a connu tout le Gotha ainsi que les abonnés au Who’s who. Gildo Bocchini, qui a été un pilier du Gstaad Palace, a achevé cet été sa dernière saison. Il a quitté le Gstaad Palace et ce qui a représenté pour lui plus qu’une famille. A la question : Que fait-on après avoir travaillé pour une prestigieuse maison tel que le Gstaad Palace à un poste de service ? Gildo n’a pas hésité : On cherche à faire autres choses, se rapprocher et profiter de sa famille. J’ai deux filles de 40 et 47 ans, l’ainée est avocate et la  cadette comptable. Premier maître d’hôtel au Gstaad Palace apporte une immense expérience de vie, on apprend à  entrer dans une autre dimension, à rencontrer des célébrités, à serrer des mains, à répondre aux demandes des clients… c’est toute une vie mais ce n’est pas ma vie ! Mais  le monde change, l’attitude, les tenues, il y a plus de sobriété, moins de protocole.

Certains clients sont venus lui dire au revoir, lui souhaiter bonne chance et le remercier pour les bons moments passés en sa présence… De son côté, pour Gildo, les choses en réalité ne changent pas autant, il convient toujours de rester poli, affable avec le sourire… C’est avec émotion qu’il mentionne ses souvenirs lointains, en hiver 1968-1969, il n’était que demi-chef de rang, responsable du grill et des bars, à l’époque il y avait encore un orchestre… Et, toujours du beau monde, de merveilleux collègues, une famille propriétaire à l’écoute et soucieuse du bien être des collaborateurs… Et maintenant que va-t-il faire ? Gildo n’a pas vraiment de programme, mais il sait qu’il apportera son expérience et son aide bénévole à une école hôtelière en Italie entre Ravenne et Rimini. Il n’est  pas facile de couper les ponts !

Une nouvelle saison

Lors du départ de  Gildo Bocchini, son suppléant Andrea Buschini prend la relève après 15 ans de maison en devenant 1er maitre d’hôtel. C’est Gildo, lui-même qui lui avait mis le pied à l’étrier, l’envoyant en Angleterre après 3 saisons d’été au Palace. Andrea devait y rester plus de 3ans et séjourner à la suite 5 ans environ en Allemagne, avant de revenir à Gstaad avec une appréciable connaissance de l’hôtellerie et de la restauration. Autre changement important du côté de la direction avec le passage de flambeau de Romuald Bour laissant le poste de directeur vacant. Pour le remplacer, arrivé l’an dernier au Gstaad Palace, Vittorio Di Carlo a été nommé vice-directeur. Sortant de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, au profit d’une vaste expérience au sein d’établissement réputés, dans ses nouvelles fonctions, il est d’ores et déjà responsable des ressources humaines, de  l’hébergement, de l’entretien et du Spa.

Sous la houlette d'Andrea Scherz, propriétaire et Directeur Général - ayant repris de son côté la gestion de la division F&B - le Palace de Gstaad ne cesse d’innover par subtiles touches ou plus magistralement offrant des surprises dans l’air du temps. Construit en 1913, l’établissement s’enorgueillit d’une architecture de contes de fées. Emblème de Gstaad, sa célèbre silhouette affiche une prestance intemporelle élégante et distinguée. Grandiose pourrait-on dire, si le management éclairé d’Andrea Scherz ne cherchait pas à minimiser l’emphase intimidante d’une époque révolue en instaurant une convivialité de bon aloi. Toujours dans l’excellence. Et la contemporanéité. Pas moins de 100 chambres et suites, 5 restaurants, de l’exquise haute gastronomie à la savoureuse cuisine italienne, aux spécialités autour du barbecue sans oublier les traditionnels plats alpins, on peut également apaiser sa faim au bar du hall, dans l’agréable Bar du Grill…

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Au dessus des sommets

Autrement plus sportif, toujours dans le luxe extrême et le rêve le plus accompli, le Gstaad Palace  propose désormais à ses convives un exceptionnel Lunch by Helicopter, un raffinement hiver/été  réservé aux passionnés des paysages alpins, aux fervents gastronomes, aux amateurs  d’expériences nouvelles palpitantes. En collaboration avec Air-Glaciers, un forfait de 5 heures propose un tour en hélicoptère vers Zermatt, avec une envolée autour du Cervin, un apéritif au champagne et un déjeuner sur un glacier à 3000 mètres. Depuis l’aéroport de Saanen, 60 minutes au dessus des Alpes permet la découverte  du Wildhorn, le glacier des Diablerets, et  en perspective le trio des 4000 mètres: l'Eiger, le Mönch et la Jungfrau. Le Refuge l'espace révèle un panorama époustouflant sur l’infini des  sommets autour du Glacier 3000. Des spécialités régionales sont servies au lounge montagnard avant le retour en hélicoptère vers Gstaad  et la vue plongeant sur le Palace vu du ciel ! Magique. Réouverture du Gstaad Palace le 22 décembre 2017.

Georgika Aeby-Demeter

Photos courtoisie Gstaad Palace

www.palace.ch/fr

Lunch by Helicopter

Pour un minimum de 2 personnes, tous les jours durant la saison hivernale

du 22 décembre 2017 au 11 mars 2018.