Festival International du Film de Locarno
La poste lance un timbre commémoratif

A l’occasion de la 70e édition

Après avoir enchanté les spectateurs chaque année plus nombreux à partager ces moments forts du cinéma, le Festival International du Film de Locarno enroule son tapis rouge. L’édition 2016  aura vécu des semaines ensoleillées ajoutant une ambiance de fête à l’euphorie des projections et des rencontres. En dépit d'événements se suivant partout sans discontinuer, Exclusif Magazine reste fidèle au Festival de Locarno unique par la place qu’il occupe au firmament du cinéma et auprès des passionnés du 7e art… Panorama.

 

Quittant tout juste la Piazza Grande bruissant encore du succès de la 69e édition, il est déjà question de la prochaine rencontre en 2017. Grande première annoncée lors de la soirée de clôture: un timbre spécial sera émis par la Poste à l'occasion du 70e anniversaire du Festival! Cet exceptionnel cadeau en l'honneur de la manifestation sera révélé en avant-première en mars 2017. Le timbre pourra dès lors être réservé sur le site postshop.  Philatélistes à vos agendas!

Présences féminines

Dès le discours d’ouverture, une bonne nouvelle : le Président Marco Solari annonçait la nomination de Nadia Dresti, jusqu’alors déléguée à la Direction artistique et responsable des activités internationales - au poste de vice-Directrice artistique du Festival de Locarno. Nadia Dresti occupera cette responsabilité aux côtés de Carlo Chatrian reconduit, quant à lui, dans ses fonctions de Directeur artistique jusqu’en 2020. Pour l’infatigable tessinoise plébiscitée depuis des années par les acteurs, les metteurs en scène tout comme par les producteurs pour ses hauts faits, la reconnaissance est amplement méritée. Félicitations !

Nadia Dresti nommée vice-directrice artistique

Cliquez sur les images pour faire défiler les photos

Cette année 2016, une large présence féminine était attendue au Festival. Effectivement, de nombreuses œuvres ont été présentées par des femmes, le Pardo d’Oro, la plus grande récompense du Festival est allé à Godless, le très controversé premier film de la réalisatrice Bulgare Ralitza Petrova ainsi qu’à son actrice principale Irena Ivanova qui a remporté, de son côté, le Prix de la meilleure interprétation !

 De nombreuses stars féminines ont foulé le tapis rouge de Locarno, entre autres, Isabelle Huppert - rendant un vibrant hommage à Michael Cimino récemment disparu qui avait fait forte impression à Locarno en 2015 -  Nathalie Baye, Emmanuelle Devos, Clotilde Courau - remarquable dans son rôle Le ciel attendra – Jane Birkin, Valeria Bruni-Tedeschi, Bulle Ogier… des actrices à la personnalité marquée…

Cliquez sur les images pour faire défiler les photos

Moments forts

Très attendu, comme toujours, le film d’ouverture sur la Piazza Grande The Girl with all the Gifts  (Grande Bretagne et Etats-Unis) a été d’entrée de jeu spectaculaire et empreint de décharges d’adrénaline… Suivi de films très variés qui n’étaient pas en compétition mais souvent en Première Mondiale, l’écran de la Piazza Grande a accueilli successivement des productions du monde entier: Moka -  Jason Bourne – Interchange - Cessez-le-feu - Dans la forêt -  Paula - Am Tag als der Regen kam - Le ciel attendra -  Stephan Zweig, Adieu l’Europe -  Comboio de Sal e Açucar -  I, Daniel Blake -  The Tunnel - Vincent - Poesia sin fin -  Mohenjo Daro enfin qui a clôturé la série.

Cliquez sur les images pour faire défiler les photos

Chaque soir,  la remise de distinction en live à une personnalité du 7e Art - acteur, auteur, producteur ou metteur en scène - a enthousiasmé les cinéphiles qui profitèrent le lendemain prenant d’assaut les « Forums » de discussion, séances d’entretien pour approcher leurs héros… Autres moments très appréciés, les « Rétrospectives » séduisant toujours autant de fans. En cette édition 2016, c’est autour du cinéma allemand (1949-1963) que se sont déroulées les projections, elles seront reprises à Genève comme chaque année au Théâtre du Grütli. Les nombreuses catégories en compétition attirent régulièrement une large participation, une délégation de professionnels accompagnant leurs  films.

 

Cette année, présents à Locarno, Ken Loach avec son film I, Daniel Blake, Palme d’Or à Cannes, il a remporté ici le Prix du Public UBS… Egalement présent, le célèbre Mario Adorf participant à la rétrospective, Bill Pullman, star américaine qu’on ne présente plus, ainsi que l’acteur Harvey Keitel que les photographes ont assailli lors du Forum et obligé de grimper sur une chaise pour apercevoir son public…

Une compétition faisant la place belle aux jeunes réalisateurs, une rencontre où les films placent l’humain en vedette  avec des messages forts dont on parle et qui incitent à la discussion… voici le pari de Carlo Chatrian. Réussi ! En 11 jours, pas moins de  279 films dont 17 en compétition internationale, des rencontres, des conversations, des inconnus… à découvrir, le Festival de Locarno est tout cela.  Et Mario Timbal, Directeur opérationnel, d’ajouter : « Le bilan final est plus que positif… La fréquentation a été élevée, comme lors des éditions précédentes… et la grande attention portée à la sécurité de l’événement n’a pas diminué l’intérêt du public, des professionnels et des médias. »

Cliquez sur les images pour faire défiler les photos

Un Festival dans la Cité

Si le mot sécurité est lâché cette année, il est juste de souligner particulièrement le professionnalisme déployé par les forces de l’ordre cantonale, communale et les entreprises de sécurité privées réussissant à préserver l’ambiance du festival et la magie de la Piazza Grande. Sécurisant les accès vers la Piazza, des véhicules de police avec des hommes et des femmes en uniforme et des ambulances se sont postés en position de barrage. Petit incident, avec plus de peur que de mal, un habitant de la ville pris de boisson a essayé de bouter le feu une nuit à l’écran géant de la place… L’incendie vite maitrisé, les organisateurs n’ont pas manqué d’informer le public, en cas de nécessité absolue, le festival possédait une toile d’écran de rechange, voilà qui s’appelle… anticiper !

 

Sur une note plus festive, entre la Piazza Grande et la Rotonda, un majestueux bâtiment ancien est actuellement en rénovation. Rebaptisé Palazzo del Cinema di Locarno, attendu pour le 70e anniversaire de la manifestation, il devrait permettre une meilleure distribution des sites et divers lieux occupés par le Festival. Si Locarno communie avec le cinéma et que ses habitants savent si bien accueillir -  à l’image de l’Hôtel La Rinascente un des établissements qui vient d’obtenir la distinction du Meilleur accueil 2016 dans sa catégorie -  il convient de reconnaitre que la ville réussit parfaitement à conférer une impression hors du monde et hors du temps donnant aux visiteurs l’envie de revenir.

 

Pour avoir suivi le festival de bout en bout toutes ces années consécutives, nous ne saurions passer sous silence la qualité de l’organisation et les mérites du Président du Festival Marco Solari pour son savoir-faire et son fair play quand il martèle à qui veut l’entendre que le Festival est un travail d’équipe ! Par son charisme et son aptitude à convaincre et séduire les sponsors : UBS, Manor, La Poste et tous les autres… il soutient avec brio cet événement désormais incontournable et si important pour Locarno, le Tessin, la Suisse et l’univers du Cinéma ! Le Canton du Tessin savoure ici pleinement le retentissant succès de l’événement phare qu’il accueille et la présence des visiteurs qu’il attire. Du 2 au 12 août 2017,  la 70e édition du Festival International du Film vous attend !                                                                             Erika Wanner

Cliquez sur les images pour faire défiler les photos

 

Photos courtoisie © Festival del film Locarno

©Massimo Pedrazzini, ©Pablo Gianinazzi

© SailasVanetti, © Marco Abram, ©Gabriele Putzu

www.pardolive.ch