MOSCOU

la flamboyante au cœur de l’Histoire

Une destination hiver-été

Moscou, fascinante capitale dressée au confluent de la Moskova est l’une des villes les plus étendues d’Europe. Ses artères et monuments imposants racontent l’Histoire haute en couleurs de cette région du monde dont le destin a été -  à l’échelle de son territoire -  grandiose ! Si le monumental a influencé sa culture, depuis la Révolution de 1917 dont on vient de célébrer le centenaire, Moscou a été  au sommet des plus grands changements sociétaux que le monde ait connus. Aujourd’hui, dans le giron de la Russie, la ville accueille les touristes venus nombreux découvrir son riche patrimoine… et sa séduction. Itinéraire.

Georgika Aeby-Demeter

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Le Kremlin et la Place Rouge

A la proclamation de l’URSS en 1922, Lénine -  qui avait transféré en 1918 le siège administratif de la Russie soviétique de Saint-Pétersbourg à Moscou - fera de la ville la capitale du pays. Le Kremlin, dès lors, prit une identité forte désignant à lui seul tout le pouvoir soviétique. Si 19 hautes tours, dotées en leurs sommets de couronnes décoratives spectaculaires, délimitent sa périphérie, seules cinq d’entre elles jouissent de portes monumentales permettant l’accès à l’intérieur de  l’enceinte. Surplombant la Moskova, dominant la Place Rouge,  outre les musées et cathédrales, le  Kremlin rassemble en son site, le Grand Palais du Kremlin, lieu de l’investiture suprême, la résidence privée du Président russe, ainsi que des bâtiments civils avec le siège des services de la présidence et un centre de congrès… Cet ensemble historique se visite partiellement selon des horaires stricts à respecter.

Au cœur du Kremlin, Moscou compte d’innombrables églises témoins de la foi orthodoxe. Souvent conçues par des architectes italiens ici, Place des Cathédrales, tout parle de ferveur    - la cathédrale de l’Archange, celle de l’Annonciation -  et de mémoire. Ainsi, à la Cathédrale de la Dormition, siège de l’Eglise orthodoxe,  se déroulaient sacres et mariages princiers… cependant que la Cathédrale de  l’Archange St-Michel abritait les dépouilles de Tsars! Au pied du mur du Kremlin, la Place Rouge dégage une impression de grandeur et de puissance. Témoin des moments forts de la Russie - de l’époque impériale à celle de l’ère Soviétique - la place s’appelle en russe Belle Place ! Belle, elle l’est en effet,  piétonne, vaste, bruissant d’un murmure occulte, elle porte en elle le souvenir de ces rassemblements qui ont martelé le destin du pays. C’est aussi là que se trouve le mausolée  de Lénine.

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Luxe et culture

Proche de la Place Rouge, le Gum, célèbre centre commercial réservé jadis aux privilégiés du régime et aux diplomates, est tout un symbole. Devenu aujourd’hui enseigne du luxe avec les plus grandes marques internationales représentées, fréquenté par l’élite moscovite et le haut du pavé russe – le Gum mérite une visite. Tout comme la Cathédrale Saint-Basile et, celle du Saint Sauveur proche du Musée Pushkin connu lui, surtout pour ses peintures flamandes. Particulièrement visitée, la Galerie d’Etat Tretyakov exposant une collection d’Art Russe du Moyen Age au XXe siècle où les peintres modernes avec Chagall, Kandinsky, Goncharova… sont bien représentés. C’est l’une des plus grandes collections muséales du monde avec icones, peintures, dessins et diverses œuvres d’art graphique dont celles de Mikhail Vroubel qui exprima son génie artistique par la peinture décorative monumentale.

Grâce à Savva Mamontov, mécène et fondateur de l’Hôtel Metropol, figure du Moscou rutilant d’avant la Révolution et des hautes heures du régime soviétique, Vroubel créa de nombreuses œuvres décoratives pour des hôtels particuliers de Moscou. Il réalisa pour le Metropol un illustre tableau en mosaïque qui se trouve encore aujourd’hui sur le fronton de l’Hôtel du côté de la rue Teatralnaya Ploshchad. Dans ce même quartier, vu du Restaurant gastronomique de l’Hôtel Metropol -  le Savva en mémoire du fondateur de l’établissement - on aperçoit la façade du légendaire Bolshoï ! A l’égal de l’Opéra Garnier ou la Scala, le Bolshoï est une fierté nationale dont les représentations jouent à guichet fermé.

Cliquer sur les photos pour les agrandir

L’Hôtel Metropol

Mamontov souhaitait édifier un opéra unique en son genre, le premier en mains privées qui remplacerait l’établissement qu’il venait d’acquérir en 1890 à deux pas du Kremlin, de la Place Rouge et du Bolshoï ! Amateur d’art clairvoyant, il imaginait là un projet avant-gardiste, un important centre où culture et loisirs jouxteraient un complexe hôtelier avec restaurants, galeries d’art  et un espace accueillant pièces de théâtre et événements sportifs ! Une armée des meilleurs architectes et artistes - dont Vroubel  - s’attaquèrent au projet ! Mais un incendie devait  ravager l’établissement de fond en comble. Reconstruit en 1905, oubliant sa vocation théâtrale, il devint le rendez-vous mondain d’une certaine élite intellectuelle avant de changer d’affectation  avec la Révolution en 1917.

Fréquenté par les grands de ce monde, l’Hôtel Metropol est une légende où princes, présidents, poètes et artistes, millionnaires et stars du show business n’ont pas manqué de résider. De Bernard Shaw à Golda Meier et Mao Zedong, de Montserrat Caballé à Elton John ou Michael Jackson, David Bowie, Sophia Loren, Sharon Stone, la liste est longue… Si ces personnalités, comme tant d’autres, ont contribué à la légende du Metropol, depuis 1905  l’établissement fait  partie de l’âme de Moscou. Avec son exceptionnelle collection d’antiquités et d’œuvres des XVIIe siècle au XIXe, l’Hôtel s’enorgueillit aujourd’hui de ses 365 chambres toutes différentes - dont 69 suites historiques  - et, 28 nouvelles suites et chambres entièrement rénovées inspirées des fondamentaux de l’Hôtel.

Gastronomie et tradition culinaire

Le Savva, restaurant gastronomique de l’Hôtel Metropol, combine plusieurs tendances s’inspirant des saveurs russes, scandinaves, italiennes et françaises sous la houlette de son talentueux Chef Andrey Shmakov. Table inventive, c’est une expérience gustative contemporaine et traditionnelle à la fois où se mélangent rigueur, originalité et délicatesse. Dans un décor de style classique début du siècle ici, plafonds peints, colonnes de marbre et un atrium en miroir offrent une délicieuse échappée dans le temps de même que le bar à l’entrée du restaurant. Dans cet esprit de raffinement classique, servis sous le gigantesque dôme de  la verrière historique du célèbre Hall du Metropol, au son de la harpe, petits déjeuners, brunchs et cérémonies du thé font le bonheur des convives et des participants aux sublimes banquets officiels ou privés qui s’y tiennent. Ici, l’Histoire continue à égrener ses souvenirs en s’inventant tous les jours de nouveaux plaisirs…

Photos courtoisie Hôtel Metropol

metropol-moscow.ru/en

Cliquer sur les photos pour les agrandir