Croisière sur le Nil

Par G.A.-D.

Croisière sur le Nil
L’Egypte ancienne
révèle son âme au fil de l’eau

C’est le fleuve-roi de l’Afrique qui traverse les territoires et les frontières charriant les complaintes et les légendes du début du Monde. Déifié par les Anciens Egyptiens, le Nil reste le fleuve nourricier autour duquel est née l’Egypte des Pharaons. Sa culture et ses sortilèges. Aujourd’hui sur ses flots, en un ballet gracieux et organisé glissent des navires, barques et felouques emportant les visiteurs à l’orée des temples, découvrir l‘âme de l’Egypte. Et ses croyances.

Sa silhouette longue et blanche se détache contre le ponton de son amarrage privé. Le bateau appartient au groupe Oberoi Hotels & Resorts implanté notamment en Inde, Asie du Sud-Est et dans le Golfe. The Oberoi Zahra, Luxury Nile Cruiser s’inscrit dans cette tradition d’excellence qui a fait la notoriété et la célébrité de ses luxueux établissements. Oberoi Zahra, – la fleur d’Oberoi – est le bateau de croisière le plus spacieux naviguant sur le Nil et le seul à proposer les soins complets d’un grand Spa raffiné.

Assouan, felouques sur le Nil et mausolee de l'Agha Khan sur la rive ouest

De Louxor à Assouan ou dans le sens Assouan-Louxor, au fil de la navigation, c’est une échappée propice à la détente, à la rêverie, aux rencontres privilégiées avec les temples et les monuments, se dressant aujourd’hui, dans la pleine quiétude de leur solennité. Dans un environnement de luxe feutré, loin de l’agitation d’une capitale surpeuplée comme Le Caire, le visiteur se retrouve en petits groupes d’initiés, amoureux de cette culture d’un autre âge, curieux de découvrir 5000 ans de civilisation sous le regard des dieux ! A travers des paysages bibliques paisibles, à la fois désertiques et verdoyants, le Nil parcourt 200 km séparant Assouan de Louxor.

Le barrage d’Assouan

Au Nord, proche d’Assouan où bateaux de croisières et petits esquifs – felouques et dahabiehs – se côtoient, se croisant dans une activité commerciale ou touristique, le trafic s’intensifie de manière importante. La construction du barrage a été réalisée afin de réguler les crues du Nil, éviter les épisodes de sécheresse et développer la production d’électricité face aux besoins d’une démographie galopante. Dans un contexte politique et technique particuliers, en 1960, le monde entier s’est passionné pour le sauvetage et les déplacements – sous l’égide de l’UNESCO au bord du lac Nasser – des célèbres temples d’Abou-Simbel et les édifices de l’Ile de Philae rescapés des eaux du barrage.

L’ouvrage et ses abords se visitent ainsi qu’à Kôm Ombo, les temples jumeaux dédiés à deux divinités, le faucon Horus et Sobek, le crocodile dieu du Nil. Devant la première partie du sanctuaire, une chapelle, celle d’Hathor dans laquelle sont exposées des momies… de crocodiles. Détail étonnant, rare en Haute Egypte, sur les murs de Kôm Ombo se trouve gravée une liste d’instruments de chirurgie révélant une technique opératoire déjà avancée !

Sauvé des eaux, à visiter également, le temple d’Isis à Philae et, dans un tout autre registre, le jardin botanique d’Assouan, l’île de Lord Kitchener, un militaire passionné par la botanique qui fit importer d’Asie et d’Afrique, pour les reproduire ici, des centaines de variétés végétales. Palmiers, fleurs et petits sentiers agrémentent l’espace dont la fraîcheur est très recherchée par les habitants d’Assouan, de là on peut apercevoir le mausolée de l’Aga Khan, grand-père de l’actuel chef des Ismaéliens.

Edfou, le culte d’Horus.

EdfouDans un clapotis de vagues, longeant des rives hospitalières, le temple d’Edfou, situé sur la rive gauche du Nil, consacré au culte d’Horus, à Hathor son épouse et à son fils Harsomtous, se trouve être après Karnak, le deuxième édifice sacré le plus imposant d’Egypte. L’un des temples les mieux conservés du pays, Edfou fut désensablé par l’égyptologue Auguste Mariette. Murs et colonnes racontant le quotidien du roi, récits de guerre et de victoires, scènes de châtiments, récoltes, cérémonies…outre sa taille, l’intérêt de l’ensemble tient à ces inscriptions révélant minutieusement les détails de vie, des célébrations annuelles et du culte rendu aux dieux.

La Vallée des rois, la nécropole sacrée

Egypte, le Caire, le musee Egyptien, le masque de ToutankhamonA la hauteur de Louxor, en face, sur la rive ouest du Nil, la célèbre nécropole des pharaons du Nouvel Empire ! Elle se visite à pieds véhiculé jusqu’aux tombes par de petites voitures électriques. Pillée dans son ensemble au cours des siècles, la Vallée des rois compte un grand nombre de tombeaux de pharaons, de dignitaires, de familles royales…enfouis au fond de galeries dont il ne reste plus que les ornements peints sur les murs intérieurs. Seule la célèbre tombe royale de Toutankhamon est parvenue quasi intacte jusqu’ici, ses trésors sont exposés actuellement au Musée du Caire.Sur les 18 tombes à visiter, seule une dizaine seulement reste ouverte à tour de rôle et par roulement au public par souci de préservation.

Louxor en majesté

La ville de Louxor, l’une des plus importantes d’Egypte, est vouée à la gloire du tout puissant Amon. Le temple, haut lieu du sacré, est également le centre de l’autorité et de la légitimité. C’est seulement en franchissant la porte du temple de Louxor qu’un prétendant au trône devenait légitimement le successeur des dieux-rois de l’ancienne Egypte.

Œuvre magistrale où la grandeur prédomine, partout une colossale élégance frappe l’imagination : importante allée de sphinx se déployant en majesté, colonnes papyriformes d’une hauteur de 11 m., Ramsès II fera rajouter au temple un portique et un pylône monumentaux. A l’entrée du site, deux statues géantes du Pharaon accueillent le visiteur. Majestueux !

Karnak, centre de dévotion

C’est un monument gigantesque, un complexe grandiose rassemblé sur 30 ha., si vaste qu’il pourrait abriter la Cathédrale de Notre Dame de Paris ! A quelques enjambées de Louxor – Karnak était jadis relié au temple de Louxor par sa fameuse allée des Sphinx longue de 3km – il s’agit d’un véritable ensemble religieux – le plus grand de toute l’Antiquité – dont les premières pierres ont été érigées voici 4000 ans ! Voué à Amon-Râ, il se présente en 3 parties distinctes et compte de nombreux petits sanctuaires disséminés sur le site. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979, œuvre de différents pharaons, le temple de Karnak a été développé sur deux millénaires, faisant toujours l’objet de fouilles et de constantes nouvelles découvertes, seule l’enceinte d’Amon peut être visitée de nos jours. La salle hypostyle avec ces 134 colonnes aux chapiteaux papyriformes hautes de 23 m, une merveille à contempler loin des foules, des groupes de touristes. A découvrir dans la quiétude des dieux.

A bord du Zahra Oberoi
Fendant les eaux du Nil en un doux balancement dans le silence de ses moteurs, le bateau de croisière Zahra Oberoi se déplace entre ces hauts lieux de l’Histoire égyptienne avec la solennité d’une barque sacrée… Les paysages défilent en autant de tableaux gravés dans le temps et les mémoires. Ici, rien n’a bougé ou si peu ! Depuis les coursives, les grands espaces d’accueil sur les ponts, du restaurant en plein air, du bord de la piscine ou à travers les vastes hublots des chambres luxueuses vêtues de bois, le spectacle est généreux, apaisant. La chape de l’Histoire et du Sacré s’est posée là, recouvrant d’une légère brume de mystère, les perspectives et les ombres réchauffés par un soleil ardent ! Quelques flottilles égarées, un panorama de roseaux ou de paysages désertiques, des oiseaux volant bas, un ciel immuablement bleu, le Nil est sérénité.

Dans un confort raffiné, parfaitement équipés, 25 chambres et 2 suites – avec leur salon, terrasse et jacuzzi privés accueillent les invités. Un chef talentueux et passionné, avec cette générosité toute orientale, s’enorgueillit de servir les menus internationaux les plus fins- et, selon les désirs des invités -, propose les meilleures recettes de la cuisine égyptienne. Une ambiance Zen dans un décor de bois précieux et de marbre, les tons sables inspirés du lointain paysage, l’Oberoi Spa s’inspire d’une philosophie de renaissance et de bienfaits manuels. Les massages tiennent de la tradition asiatique dans une gestuelle qui réveille et révèle les sens. Des produits naturels, des gestes thérapeutiques issus des anciennes traditions ayurvédiques, des praticiens expérimentés…Pour se détendre et retrouver le bien-être entre chaque visite et excursion.
La croisière en Haute Egypte peut se combiner avec un séjour à Hurgada au Oberoi Sahl Hasheesh sur la Mer Rouge.

24 Oct 2014
Remerciements et Informations The Oberoi Zahra Luxury Nile Cruise
Site officiel Oberoihotels
Site officiel oberoihotels/hotels-in-sahl-hasheesh
Egypt Tourist Authority Switzerland Zurich +41 (0) 44 350 20 40
Croisière Egypte Hôtel Luxe Nil
Vous êtes ici : Accueil > Découvertes> Croisière sur le Nil