La Fondation Jan Michalski

Par Georgika Aeby-Demeter

La Fondation Jan Michalski

pour l’écriture et la littérature                                              

Dans l’environnement calme et retranché du Jura Vaudois à Montricher, la Fondation Jan Michalski est un centre de rencontres accueillant diverses actions et activités encourageant la lecture et la création littéraire. Etablie par Véra Michalski-Hoffmann en mémoire de son époux Jan Michalski et, pour perpétuer leur passion et engagement communs pour l’écrit et ses acteurs, aujourd’hui, la Fondation compte, entre autres espaces pour expositions et événements culturels, une bibliothèque multilingue, un auditorium et un foyer. Regards.

Outre l’attribution d’un Prix littéraire honoré par une récompense de CHF 50 000, la Fondation assure des soutiens financiers et  reçoit en résidence des écrivains. Tourné vers le monde, mêlant judicieusement auteurs, artistes et public, le centre a ouvert ses portes en 2013 et, depuis, n’a cessé de rayonner. Il vient d’accueillir la Table ronde « Du roman à l’écran » dans le cadre des Rencontres du 7e Art  à Lausanne.

En présence d’invités prestigieux, avec Jean-Jacques Annaud, Jean-Paul Rappeneau, David Foenkinos… pour ne citer qu’eux, un succès à guichet fermé pour un sujet captivant. Quand écrivains et réalisateurs croisent leurs regards, comment se rencontrent ces deux formes d’art  –  littérature et cinéma – ? Vous avez dit captivant ?

 En pleine nature

Créée tel un petit bourg, d’emblée, la Fondation a l’ambition de jeter une passerelle entre les littératures de l’Est et de l’Ouest. D’origine polonaise, ces deux pôles culturels imprègnent profondément Jan Michalski, que de hautes études universitaires allaient mener de Lublin à Bruges et…  Genève avant son installation en 1983 à Montricher. Passionné tant par la politique que par la littérature, il va inlassablement œuvrer à l’intégration de la Pologne à l’Union Européenne !

Avec son épouse Véra, convaincus que la compréhension entre les peuples passe par la culture, ils développeront – traduit en français  – un catalogue d’auteurs slaves, classiques et contemporains. Un travail considérable ! Son mari disparu prématurément en 2002, Véra Michalski-Hoffmann assurera la relève.

Bibliothèque ©Leo_Fabrizio.jpg

Ancienne colonie de vacances composée de plusieurs bâtiments, la propriété est chargée de souvenirs et d’émotion. Sur ce site du Bois Désert, c’est ainsi qu’on l’appelait  jadis, outre les espaces cités, quatre cabanes étaient destinées aux fonctions administratives et opérationnelles de la Fondation tandis que sept d’entre-elles se destinaient à accueillir les écrivains en résidence.

Particularité intéressante, un concours ouvert aux architectes du monde entier a été organisé pour la réalisation d’autres cabanes. Suivant leur inspiration, de petites maisons devaient harmonieusement constituer un ensemble de styles différents avec pour seule contrainte celle de retrouver les matériaux déjà utilisés.

Vue ©LeoFabrizio

Ainsi est née cette cité de béton, de  bois, de métal et de verre. En complément aux logements, un lieu de vie commun où les résidents peuvent se retrouver achève d’apporter cette note de convivialité. Et de partage.  Actuellement et jusqu’au 12 mai,  Anselm Kiefer Livres et  xylographies,  les expositions  sont accompagnées d’un programme de rendez-vous – visites commentées, moments famille, conférences –  qui proposent d’appréhender ou d’approfondir l’œuvre présentée. A découvrir.

 

6 Apr 2019
Crédit photo Fondation Jan Michalski et © Leo Fabrizio
Site officiel www.fondation-janmichalski.com/
Littérature Montricher Prix Jan Michalski
Vous êtes ici : Accueil > Art & Culture> La Fondation Jan Michalski