Mémorable concert au Victoria Hall

Par Georgika Aeby-Demeter

Sous la direction de Jonathan Nott

L’Orchestre de la Suisse Romande

Accompagné de Sergey Khatchatryan

Sous la baguette de Jonathan Nott, un concert exceptionnel a réuni sur la scène du Victoria Hall, l’Orchestre de la Suisse Romande interprétant des œuvres de Benjamin Britten et Dimitri Chostakovich accompagné du prodigieux Sergey Khachatryan au violon. Une soirée pétrie d’émotion. Une interprétation bouleversante et dense, tout en délicatesse et force… Une rencontre rare. Une collusion de talents !

L'OSR La Salle du Victoria Hall pleine jusqu'aux derniers rangs (c)NielsAckermannL’OSR s’est produit à guichets fermés ! Pour cette unique soirée à Genève, tutoyant les dorures jusqu’aux deniers rangs, les places ont été prises d’assaut le 25 septembre. Les mélomanes déçus avait encore une chance d’assister au concert à Lausanne au Métropole qui accueillait, le lendemain à son tour, ce fabuleux programme… Applaudissements, clameurs, c’est avec force bravos, bis et rappels que la salle a manifesté ici son enthousiasme et sa ferveur. Si l’auditoire en finale a été dithyrambique, l’attention tendue, tout le long du concert l’écoute a été religieuse… Un voile de silence s’était abattu sur le Victoria Hall, nul murmure ou soupir. Rien que le sortilège du son. Le public s’était laissé glisser dans une autre dimension.…

Ce rendez-vous musical, cette complicité singulière des talents qui s’accordent est le fait de Jonathan Nott. Le Directeur artistique et musical de l’Orchestre de la Suisse Romande pressent cette alchimie des rencontres et se plait à diriger les œuvres de compositeurs qu’il admire. C’est ainsi que sans hésitation, il a fait dialoguer deux pointures majeures du XXe siècle, Britten et Chostakovitch. Remuant espoirs et désespoirs, face aux adversités de leur époque, s’emparant d’épisodes de vie, les deux artistes s’érigent en musique contre la violence et la répression… Au programme, Benjamin Britten avec Peter Grimes, Four Sea Interludes op. 33 suivi de Concerto pour Violon et orchestre N°1 en la mineur op.99 et la Symphonie N°5 en ré mineur op.47 deux œuvres de Dimitri Chostakovich. Magnifiques !

Sergey Khachatryanle violoniste prodige invité (c)MarcoBorggrevenAccompagnant l’Orchestre de la Suisse Romande, le Concerto pour Violon et orchestre de Chostakovich a été interprété par un jeune violoniste arménien. Lauréat du Concours Sibelius 2000 à l’âge de 15 ans et du Concours Reine Elisabeth de Belgique en 2005, Sergey Khachatryan mène une carrière prodigieuse à travers le monde. Il a laissé le public du Victoria Hall pantois. Emu, bouleversé. Les mots sont rares pour qualifier son interprétation, entre douceur et rage, il a été déchirant. Jouant sans partition, refoulant son émotion, il murmurait par instant à son violon. Derrière le talent, la virtuosité, on sentait poindre une immense sensibilité et toute la mémoire de l’Arménie… En rappel, c’est d’ailleurs un morceau dédié à son peuple qu’il a offert au public. Un moment de grâce indicible !

Sergey Khachatryan joue sur le violon Ysaÿe Guarneri de 1740, prêté par la Nippon Music Foundation. Sa discographie comprend, entre autres, les concertos de Sibelius et de Khachaturian avec la Sinfonia Varsovia et Emmanuel Krivine, ainsi que deux concertos de Chostakovitch avec l’Orchestre national de France et Kurt Masur, des sonates pour violon et piano de Chostakovitch et Franck, ainsi que l’intégrale des sonates et partitas pour violon solo de Bach.

Mises en accords dans l'attente du concert

 

27 Sep 2019
Crédit Photos OSR
Site officiel www.osr.ch/fr
Benjamin Britten Concert Dimitri Chostakovich Genève Jonathan Nott Musique Classique OSR Sergey Khachatryan Victoria Hall
Vous êtes ici : Accueil > Art & Culture> Mémorable concert au Victoria Hall