Voyage en train en Orient-Express

Par Georgika Aeby-Demeter

Singapour l'Ile-Cité point de départ de l'aventure Orient ExpressUne aventure romantique
Souvenirs du Sud-Est asiatique

De Singapour à Bangkok, le train franchit les frontières de la Malaisie et de la Thaïlande longeant les eaux mystérieuses des mers de Chine et d’Andaman ainsi que les terres âpres de Birmanie. L’Orient-Express caresse les côtes du Golfe de Thaïlande et s’enfonce au cœur de l’Asie en autant d’arrêts exotiques qui racontent une épopée teintée de nostalgie. Une plongée dans le temps. Avec luxe et harmonie.

Sur les ailes de Singapour Airlines, le passager est d’emblée projeté dans ce raffinement à l’asiatique fait de grâce et de sourires. L’efficacité en plus. Point de départ de ce voyage dans le souvenir, Singapour fascine par son modernisme, son dynamisme économique et son ouverture.

En voiture

Recréant, en trois jours et deux nuits, la magie d’un monde disparu, l’Orient-Express accomplit, aujourd’hui, le même trajet mythique de Singapour à Bangkok que celui inauguré en 1933. Parcourant des paysages fascinants, le convoi fait halte à Penang et sur la Rivière Kwai… Connue sous le nom d’Eastern & Oriental Express, desservie conjointement par les compagnies nationales des Chemins de Fer de Malaisie (KTM) et de Thaïlande (SRI), la ligne pénètre les territoires du Sud-Est asiatique. Côtoyant des villages, traversant d’immenses espaces, le train s’enfonce dans une végétation dense et variée. Roulant sur des tracés pittoresques, il rythme une nouvelle dimension du temps, celle de la nostalgie et de l’émotion.

Le départ en Orient-Express présente toujours un moment solennel. Après un accueil et une prise en charge tapis rouge à la gare de Singapour, l’embarquement à bord de l’Eastern & Oriental Express se fait en fin de matinée. Destination, le détroit de Johor permet de remonter la péninsule malaise en direction de Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie. Lien vital avec Singapour, le passage de Johor génère un trafic important entre les deux pays par voie terrestre, ferroviaire et maritime. En route, longeant les voies ferrées, le train dépasse des plantations de palmiers et d’hévéas à perte de vue. Au loin, témoignages de la vie rurale, se devinent de pittoresques maisons en bois construites sur pilotis… A 396 km de Singapour, le train fait un bref arrêt à l’ancienne gare Centrale de Kuala Lumpur avant d’annoncer l’heure du dîner !

Le matin, arrêt en gare de Butterworth. Désormais rattachée au continent, l’île de Penang est accessible par la route et Georgetown, sa capitale se visite en cyclopousse. Scènes colorées et animation assurée ! L’île préférée de l’écrivain français Romain Gary est très recherchée pour ses plages de sable fin et, en dépit de quelques gratte-ciels, garde un charme suranné avec d’authentiques quartiers indiens, chinois et malais… Le train repart pour le déjeuner et roule traçant une voie parallèle au golfe de Thaïlande. Ici, le territoire se rétrécit, se faufilant entre les frontières du Myanmar (Birmanie), l’Orient-Express arrive en Thaïlande.

L’arrêt à la gare de Kanchanaburi est fait de promesses. Il mène à la découverte du pont de la Rivière Kwaï rendu célèbre par le film américain du même nom. Réalisé d’après le roman de Pierre Boule, il fut plusieurs fois oscarisé. Un ouvrage empreint de douloureux souvenirs historiques. Construit par des prisonniers, pratiquement à mains nues, en seulement 12 mois, il a coûté la vie à 130 000 hommes ! Objet de tous les enjeux de la guerre avec le Japon, en 1942, le pont devait permettre le passage à travers la jungle du Thaïland-Burma Railway sur une voie de chemin de fer de 415km ! En bateau sur la rivière, naviguer sous cet ouvrage est une véritable séquence émotion… L’ultime étape de l’Orient-Express pour ce voyage d’exception est Bangkok. La transition se fait en douceur et le rêve peut continuer…

Comme jadis

Entièrement rénovées les voitures de l’Eastern & Oriental Express, offrent un confort sophistiqué et luxueux. Pas moins de 24 wagons ont été minutieusement transformés dans les chantiers et les ateliers de Singapour, Malaisie et Thaïlande. Revus par des maîtres artisans travaillant les bois précieux, teck, cerisier, bois de rose… tissant les soies les plus nobles, ciselant le verre et le métal, les décors rappellent l’opulence des palaces du début du XXe siècle avec des touches d’exotisme et un subtil parfum d’Orient … Les compartiments, cossus et confortables, sont installés dans cet esprit particulier des grands voyages d’antan. Tout est transformable, les aménagements se faisant discrètement, au gré des heures, par un majordome attitré au service du passager pour toute la durée du voyage !

Outre la voiture observatoire où se croisent les passagers, le point de rencontre privilégié, le cœur du train,  reste le wagon-bar ouvert dès 09h00. Très apprécié, il est fréquenté jusqu’à tard dans la nuit pour une suite de cocktails et boissons exotiques… de causeries passionnées ou d’apartés romantiques… Le soir on s’habille smart, robe longue et smoking font  ici quelques apparitions So British. Un pianiste égrène des mélodies, tandis qu’à certaines heures, un astrologue et une diseuse de bonne aventure viennent révéler, avenir, bonheur et chance.

L e point d’orgue de l’espace convivial est constitué par les wagons-restaurants où, sur réservation, deux services sont proposés. Au menu, les mets les plus fins et les vins les plus capiteux séduisent le palais : foie gras, confit de canard, médaillon de bœuf… mais encore des plats exotiques aux parfums de gingembre, de citronnelle… Ils sont accompagnés de grands crus de Bordeaux ou de Bourgogne et, pour varier le plaisir, de petites merveilles du Nouveau Monde. Une autre voiture-salon propose un coin lecture et une boutique où, spécialement créés pour l’Orient-Express, de très belles collections d’objets, répliques d’anciens, sont en vente.

Jouer les prolongations

Sur la Rivière Chao Phraya, une institution vous attend, le Bangkok Peninsula. Proche des principaux centres d’affaires et de loisirs, l’Hôtel se positionne ici comme le haut lieu de l’hébergement de luxe. Son exceptionnel Centre Spa et Fitness en fait une parfaite destination wellness ! Pas moins de 14 salles de soins, 4 suites privées, des salons de relaxations, des aires de repos… Une véritable oasis de bien-être proposant une ligne de traitements raffinés, inspirés de l’Europe et d’Asie, couronnée de philosophie ayurvédique, de recherche holistique.

Peninsula Bangkok

Énergie, tranquillité, équilibre sont les maîtres mots de l’expérience. La beauté des lieux, quant à elle, est remarquable. Piscine extérieure et jacuzzi complètent l’installation. Au chapitre de la gourmandise, l’offre est ample et superbement mitonnée : à ne pas manquer, lové sous les arbres dans les jardins du Peninsula, Thiptara, le restaurant thaï. Saveurs et délices assurés, comme à bord de l’Orient-Express…

 

 

20 May 2020
Photos © G.A.-D et courtoisie © Orient Express et Hotel Peninsula Bangkok
Site officiel www.belmond.com/fr/trains/asia/eastern-and-oriental-express/
Bangkok Mer de Chine Orient-Express Singapour Singapour Airlines Souvenirs Sud-Est Asiatique
Vous êtes ici : Accueil > Découvertes> Voyage en train en Orient-Express